Holyhood (2019)
Alessandro Mercuri (art&fiction)

Lecture annulée
en raison de la pandémie

Ce livre étrange et sineux, est à la fois un récit et un essai qui mêle l’histoire de la Californie, les débuts du cinéma hollywoodien, les mythes de l’Atlantide et de la Lémurie. Mais aussi la conquête de l’ouest et les extra-terrestres, la ruée vers l’or ou un film d’anticipation réalisé par l’auteur. On y croise entre autres, un ferrailleur, une actrice suicidée, C.G Jung, Cecil B. DeMille, Don Quichotte et …YHWH, dieu en personne. Le texte est ponctué de photos d’archives et d’abondantes notes de bas de page qui prennent au fil des chapitres plus de place que le texte lui-même.
Pour une lecture qui n’a pas eu lieu en raison de la pandémie, chaque artiste avait choisi un extrait. Il était question: des émeutes de Los Angeles, du suicide de Lillian Millicent, du meurtre de Larry Austin dans un théâtre où allait être projeté “L’aurore” de Murneau, de Carl Gustav Jung, de mots inexistants à Zzyzx, de la rencontre avec Basia une femme enlevée par des extraterrestres, de James Cook naviguant sur les océans, de la chapelle enchâssée de Loreto, de la Genèse et du non-être comme: l’informe, le vide, les ténèbres, l’abîme, de la scène de la traversée de la Mer Rouge dans le tournage des “Dix Commandements” de Cecil B. DeMille en 1923, de tautologie, de l’affaire Roscoe Arbuckle et d’un nouveau code de déontologie mettant en place une censure dans le cinéma de Holywood dès 1930. Tous ces extraits devaient être lus par 9 lectr-ices-eurs-.